Actions !

 Les syndicats de l’éducation nationale réagissent vivement à la création du site note2be.com.

 Voici la première réaction qui soit parvenue à notre connaissace. Il s’agit de la déclaration en ligne qui est faite par le SNALC au sujet de ce site :

Plus fort que Pochard : les élèves notent le « flexi-prof »

 

Le SNALC-CSEN, second syndicat le plus représenté chez les professeurs du secondaire, a saisi ce jour
la Commission Nationale Informatique et Libertés à propos du site note2be.com, sur lequel les élèves sont conviés à noter leurs professeurs et dont la devise est « Prends le pouvoir, note tes profs ».
Le SNALC-CSEN a demandé à
la CNIL si le site était référencé, si les fichiers qu’il contenait étaient déclarés et quelle était la durée de conservation des données.
Le SNALC-CSEN se demande en particulier si au nom du principe de finalité, ce site qui s’appuie sur un rapport (Attali) qui n’a pas valeur de Loi, a une réelle légitimité.
Dans l’attente, le SNALC-CSEN demande à chaque professeur d’écrire sur note2be.com au directeur de publication, et de l’enjoindre d’être extrêmement attentif à ce que son nom n’apparaisse en aucune façon sur le site, ni sur un quelconque fichier informatique en sa possession.
Pour les professeurs déjà cités, le SNALC-CSEN leur demande d’effectuer la même démarche et de faire valoir leur Droit de suppression. Si ceux-ci n’obtenaient pas le retrait de leur nom du fichier, le SNALC-CSEN leur apportera son aide et les éclairera sur les démarches à effectuer pour porter plainte auprès de
la CNIL.
Le SNALC-CSEN demande au ministre de l’Education nationale de se prononcer sur les méthodes de note2be.com, qui sous couvert « d’amélioration de la relation élève / professeur » et de références anglo-saxonnes,  conduisent tout droit l’Ecole de
la République dans les méandres de la démagogie et du libéralisme les plus sauvages.
                                                                                                      Paris, le 5 février 2008  

20 Réponses à “Actions !”

1 2
  1. antispam dit :

    ahhhhh… hé hé…
    J’espère qu’il a bien révisé ses cours de DEA de droit le bonhomme…

  2. Thursday Next dit :

    J’espère qu’il y aura d’autres réactions. J’ai écrit à mon propre syndicat au sujet de note2be, je vous tiens au courant.

  3. SE-UNSA dit :

    « Note2be » : une insupportable délation

    Le SE-UNSA s’indigne de la sinistre opération à laquelle se livre le site web « Note2be » proposant une notation des professeurs par les élèves et leurs parents.

    L’établissement d’un pseudo-rapport d’égalité entre élèves et enseignants via un site public accessible à tous couvre mal une escroquerie choquante.

    L’affirmation de critères objectifs de notation, auxquels les notateurs ne sont évidemment pas soumis, laisse libre cours à tous les règlements de compte.

    La délation publique à visage caché et à portée de tous : certains en rêvaient, « Note2be » l’a fait !

    Le camouflage sous de pseudo-objectifs éducatifs renforce son caractère insupportable.

    Le SE-UNSA saisit le ministère de l’Education nationale pour qu’il prenne toutes les mesures protégeant ses fonctionnaires.

    Il étudiera, en liaison avec la F.A.S. (Fédération des Autonomes de Solidarité Laïques), les suites juridiques éventuelles qui pourraient s’imposer.

  4. caroline dit :

    Je viens de joindre Stéphane Cola au téléphone sur son portable n° 06 25 01 54 64

    BIEN SUR IL A TOUS LES DROITS ET TOUTES AUTORISATIONS REQUISES SELON LUI .
    je lui ai dit « c’est faux  » et il m’a raccroché au nez .

    on peut toujours lui pourrir sa boite vocale .
    ne dites pas que vous êtes prof mais parent d’élève

  5. Caroline dit :

    Deuxième appel sur le n° 06 85 93 41 45
    Même stratégie ; je suis parent et « je ne comprends pas , parce que certains disent que ce site est illégal « .

    Il répond : »mais madame , n’écoutez pas ces bêtises ; en droit , tout ce qui n’est pas interdit est autorisé « ………

  6. philippe dit :

    Bon ; ça suffit maintenant ; moi je veux porter plainte contre Darcos pour non assistance à profession en déliquescence ;
    Est-ce qu’un juriste pourrait m’aider ?

  7. JBALANCELEBEAUF dit :

    tous les professeurs qui le souhaitent peuvent maintenant se faire desinscrire en envoyant une lettre au siege social de note2be
    ADRESSE SIEGE SOCIAL DE NOTE2BE
    37 RUE DE CHARONNE
    75011 PARIS
    Conformemment à la loi informatique et libertés …

    Voir infos sur le site note2be
    Il faut une lettre et une photocopie de votre carte d’identité

  8. Jean-Baptiste dit :

    COMMUNIQUE DU 13/02/08 du SIES (Syndicat Indépendant de l’Enseignement du Second degré)
    COMMUNIQUE DU 13/02/08 du SIAES (Syndicat Indépendant Académique Aix Marseille de l’Enseignement du Secondaire) Deuxième syndicat dans l’académie d’Aix Marseille pour les corps Certifiés + Agrégés + EPS

    http://www.note2be.com : Prends le pouvoir, note tes profs !
    Jeu de massacre en ligne de fonctionnaires lâchés par leur administration et les politiques.

    Le site http://www.note2be.com a été lancé sur internet fin janvier. Le slogan s’affichant sur la page d’accueil suffit comme programme : «Prends le pouvoir, note tes profs!».
    Les élèves, mais aussi les parents d’élèves, peuvent s’inscrire sur le site, donner des noms de professeurs et les noter (de l’Ecole maternelle au Supérieur nul n’est épargné).
    Ce site comprend également un forum sur lequel les aigris rêvant de casser du prof peuvent s’en donner à cœur joie en ouvrant un compte et vomir leur haine.
    Un certain nombre de collègues ont leur nom qui figure sur ce site et se retrouvent notés et médiatiquement lynchés.
    Tout ceci dans la quasi indifférence de notre administration et des politiques !
    Le SIES – CAT Education a adressé un courrier au Recteur de l’Académie d’Aix Marseille, aux Ministres de l’Education Nationale et de la Fonction Publique ainsi qu’au Président de la République leur demandant, dans le cadre de la « protection juridique du fonctionnaire », de défendre leurs agents et de tout mettre en oeuvre pour faire en sorte que ce site (ou tout autre poursuivant les mêmes finalités) soit fermé et les responsables poursuivis en justice.
    Si votre nom apparaît sur ce site, nous mettons à votre disposition la procédure à suivre pour qu’il en soit retiré.
    Enfin, vous trouverez notre analyse et nos propositions pour riposter contre cette nouvelle attaque en règle du Service Public d’Instruction et d’Education et des professeurs, notamment le boycott des sociétés et leurs marques qui achètent des espaces publicitaires sur ce site et une campagne de lobbying pour faire pression sur ces mêmes sociétés.

    http://www.siaes.com

    http://www.sies.fr

    Lien vers leur analyse et leurs propositions + Procédure pour exiger le retrait de votre nom du site http://www.note2be.com + Liste des sociétés et de leurs marques à boycotter et à contacter :
    http://www.sies.fr/courriers_publications/communiques/note2be_sies_procedure.pdf

  9. Bernadette dit :

    communiqué de presse du syndicat Sgen-CFDT
    Des ravages de la notation …

    Le Sgen-CFDT s’inquiète vivement des conséquences délétères sur les
    relations entres élèves et enseignants de la mise en ligne de sites de
    « notations » des professeurs.
    Cet exercice réducteur et dangereux pour l’image personnelle des
    collègues illustre bien les ravages de l’idéologie de la notation qui
    perdure depuis de trop nombreuses années dans le système éducatif.
    Le développement de telles opérations, réactivé par la publication du
    rapport Attali, comporte un risque grave de dérives vers la
    dénonciation publique, le dénigrement gratuit et le lynchage public.
    Le Sgen-CFDT interpelle le gouvernement pour lui demander de préciser
    quelle protection il compte apporter aux agents publics susceptibles
    d’être ainsi mis en cause.

    Paris, le 12 février 2008

1 2

Laisser un commentaire