Un bel accord.

Le 13 février 2008, le ministre UMP Xavier Darcos condamnait fermement le site note2be. Nous vous rappelons son communiqué :

« Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, a pris connaissance de l’information relative à l’existence du site Note2be, sur lequel des professeurs de l’Education nationale sont nominalement évalués et notés par des élèves.
Le ministre condamne avec fermeté l’ouverture de tels sites et tient à rappeler que l’évaluation des professeurs et leur notation sont du ressort exclusif de l’Education nationale et plus précisément, des fonctionnaires habilités pour le faire : les inspecteurs et les chefs d’établissement.

La CNIL a déjà été saisie de l’existence de ce site. Lorsque son avis sera connu, le ministre prendra les mesures qui s’imposent.

Dans l’attente, il apporte son soutien total aux enseignants dont la mission difficile ne saurait faire l’objet d’atteintes anonymes sur Internet. »

Aujourd’hui, c’est au tour du Parti socialiste de condamner ce site par le biais d’un communiqué :

« Le Parti socialiste tient à s’associer à l’indignation des enseignants et des parents d’élèves devant l’ouverture du site web « note2be » qui permet aux élèves de noter en ligne leurs enseignants nominativement.Cette situation porte atteinte à l’image même de la fonction d’enseignant. C’est la porte ouverte à toutes les formes de démagogie.

Au moment où l’Education nationale est mise à mal, entre autre par la suppression massive des postes d’enseignants, le Parti socialiste rappelle avec force que la relation élève/professeur est fondée sur l’échange, que cette relation ne peut en aucun cas être une relation d’égalité.

Le Parti socialiste exprime sa solidarité avec les syndicats enseignants qui se mobilisent contre cette dérive et appelle à la vigilance face aux dangers encourus

COMMUNIQUÉ DE CLAUDE ROIRON
Secrétaire nationale à l’Education »

Nous concluerons enfin par une jolie tournure de phrase employée par le créateur de note2be lui-même : « l’UMP n’a pas adoré l’initiative du site. »

31 Réponses à “Un bel accord.”

1 2 3 4
  1. Didier dit :

    Même si la réaction du PS est favorable, on peut s’interroger pourquoi il leur a fallu autant de temps pour réagir. Il a peut-être été nécessaire de réunir tous les courants (d’air) pour obtenir une position commune?

  2. biskotte dit :

    On attend le communiqué de Stéphane Cola pour l’UMP ;-)

  3. Luk Sk dit :

    Didier:
    « on peut s’interroger pourquoi il leur a fallu autant de temps pour réagir. »

    Eh bien on s’en souviendra, tout comme on se souviendra de la « rapidité » avec laquelle l’administration a réagi. Cette histoire va laisser des traces. Aux élections, les socialistes et l’ump pourront aller se brosser.

  4. Luk Sk dit :

    Par ailleurs, l’administration a tout intérêt à ce que « note2be » soit interdit par la CNIL.
    Voici en effet des propositions faites sur un site syndical (sies), qui ne manqueront pas d’être mises en application si cette farce était maintenue:

    « Enfin, si le concept d’un tel site devait être jugé recevable par la CNIL, notre administration et la société
    dans son ensemble, je propose la création d’une série de sites calqués sur le même modèle :
    - site permettant aux professeurs de noter leur chef d’établissement, leur IA-IPR ou IG, le
    Recteur, leur Ministre … les TZR pourraient également noter leur gestionnaire en fonction de
    l’humanité dont fait preuve ce dernier en les affectant sur deux établissements éloignés de chez eux
    dans des conditions déplorables….
    - site permettant aux stagiaires IUFM de noter leurs formateurs IUFM (ces derniers sont déjà
    paraît il évalués par les stagiaires, mais avant que ceux-ci ne soient titularisés. Pression ? Vous avez
    dit pression ?). Certains formateurs de FGC auraient bien du souci à se faire.
    - site permettant aux professeurs de noter les parents en fonction de la qualité de l’éducation et
    du savoir vivre dispensés à leur progéniture à la maison. Il y a fort à parier que le gendarme dont le fils
    a insulté son professeur de connard et qui a déposé plainte contre ce dernier pour avoir giflé en retour
    son mal éduqué de fils (un « geste de bon père de famille » disaient certains lorsque François Bayrou
    avait giflé en pleine campagne électorale un jeune qui lui faisait les poches) se verrait attribuer une fort
    mauvaise note. »

    http://www.sies.fr/courriers_publications/communiques/note2be_sies_procedure.pdf

  5. CPRLIL dit :

    Oui c’est ça… Big brother.
    La question est posée par le Collectif des signataires. La pétition adressée à la CNIL et au Ministre de l’Education nationale ne concerne pas la question de l’évaluation. Elle concerne le respect de la vie privée. La question de l’évaluation est une autre question, qui vraisemblablement intéresse tout le monde. Ce que nous contestons, c’est :

    1) que cette évaluation soit confiée à une SARL
    2) qu’elle soit divulguée et mise aux enchères sur internet
    3) que les noms et adresses des figurants apparaissent sans leur accord

    Et dans le fond, la question concerne tout le monde, c’est pourquoi elle engendre un concensus entre les professeurs, les parents d’élèves, les syndicats et même les politiques.

  6. NoComprendo dit :

    @ Luk Sk :

    Le SIES est composé d’amateurs sans imagination.

    Si ce site est légal, je ferai beaucoup mieux : « NoteTonProchain »
    avec des tas de rubriques :

    - « note ton voisin » (Discret, poli, fumeur …) Histoire de savoir à qui on loue ou à qui on a affaire

    - « Note ton ex » : (fidèle, avec humour, bon coup …) pour savoir avec quel type de personne on va démarrer une nouvelle aventure (cette rubrique, je sens qu’elle va faire un carton)

    - « note cette voiture » : (roule trop vite, a grillé un stop, s’est garé en double file …) pour signaler des infractions constatées Une rubrique particulièrement citoyenne afin d’alléger un peu la tâche des forces de l’ordre. (on pourrait envisager une amende forfaitaire annuelle basée sur la note obtenue…). Dans un premier temps on ne pourrait laisser que le numéro de la plaque, mais si ça fonctionne bien, pourquoi ne pas accéder au fichier des immatriculations, puis vendre la base de donnée des notes aux assurances?

    - « note cet enfant » : (poli, obéissant, langage correct … ) Rubrique pour les adultes, pratique pour renseigner les parents sur les copains/copines de leurs enfants.

    - « Note ton copain » : rubrique pour les ados afin qu’ils ne perdent plus de temps à faire connaissance et sachent tout de suite à qui parler et ne pas parler.

    - « note les parents » : la rubrique spéciale « milieu educatif ». On pourrait envisager d’indexer les prestations familiales sur la note obtenue.

    - « Note ton collègue de travail » : (Sympa, Sérieux, ponctuel…)

    - « Note ton supérieur » : pour se défouler un peu…

    - « Note ton avocat » : parce qu’on va tous rapidement en avoir besoin, donc autant connaitre et faire connaitre les bons.

    Et puis pleins d’autres, mais je ne vais pas trop en dire, on pourrait me piquer mes idées…

  7. Jean-Baptiste dit :

    Pour dissiper tout malentendu, je précise que les phrases citées par Luk Sk sont la conclusion d’un article profondément engagé contre note2be et qu’il s’agit d’une provocation (sarcastique) à prendre évidement au second degré.

    Le SIES est engagé depuis le début dans les actions visant à la fermeture du site note2be, aux côtés des autres syndicats, et plus largements de tous les personnels non syndiqués et des citoyens hors éducation nationale.
    Le SIES est à l’origine des appels au boycott des annonceurs publicitaire et a invité les collègues et les citoyens à faire (respectueusement) connaître leur désaprobation auprès de la régie publicitaire Hi-Media (comclick) qui vend les espaces de pub sur le site note2be.

    http://www.sies.fr
    http://www.siaes.com

  8. Luk Sk dit :

    Jean Baptiste: tout le monde a compris qu’il s’agit d’une provocation à prendre au second degré, et personne ne met en doute le serieux du Siec (que personnellement je ne connaissait pas avant cette affaire). Mais cette affaire est tellement ubuesque que si elle passe, n’importe qui pourra faire n’importe quoi. Et l’administration elle-même ne sera pas à l’abri.

  9. Luk Sk dit :

    (que personnellement je ne connaissaiS …

  10. Luk Sk dit :

    ne met en doute le sérieux du SieS

    Désolé, on est en fin de soirée!

1 2 3 4

Laisser un commentaire