Une société qui « note pour exister »

1) Note2be aux Etats-Unis

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu, voici le reportage diffusé dimanche soir sur TF1 à l’occasion du verdict rendu le 3 mars au sujet de note2be :

http://videos.tf1.fr/infos/media/jt/0,,3729679,00-note2be-com-version-americaine-cartonne-.html

Visionnez-le par vous-mêmes pour vous rendre compte de la gravité de ce sujet, dont note2be essaie de nous faire croire qu’il faut le traiter avec humour et légèreté. (TF1 use d’ailleurs d’un ton badin et enjoué, particulièrement incongru dans ces circonstances).

Selon ce reportage, aux Etats-Unis, noter ses professeurs serait « une pratique devenue populaire ». La présentatrice précise que « tous les professeurs » du pays sont « répertoriés » sur ce site.

2) Une enseignante dénigrée pour son obésité

L’exemple de Barbara nous est donné dans ce reportage : c’est une enseignante qui est mal notée. Pourquoi ? Parce que « ce n’est pas vraiment une prof, c’est plutôt le genre ouvrez-le-livre-et-apprenez-le-tout-seul ». Et surtout parce qu’ « elle est obèse, et elle fait de l’éducation à la santé, on devrait la virer sur-le-champ » dit le « journaliste », reprenant mot pour mot les termes écrits sur le site américain au sujet de ce professeur.

Selon ce message d’élève, il faut donc renvoyer cette enseignante et lui mettre de mauvaises notes parce qu’elle est obèse !

3) « Un fils d’enseignant qui regarde les notations de sa mère »

Mais l’interview la plus révélatrice est celle du créateur du site américain, Michael Hussey, « un fils d’enseignant qui regarde aujourd’hui sur internet les notations de sa mère ». Celle-ci fait bien son métier, car elle est « sympa et marrante » : c’est là, paraît-il, la définition du bon professeur. Michael Hussey se félicite, lui, de « mettre la pression sur les professeurs ». Il explique que « l’administration doit se poser des questions » au sujet des professeurs qui obtiennent de mauvaises notes.

Voilà donc la société telle que la souhaite note2be : une enseignante obèse dénigrée pour son obésité, un fils qui consulte sur internet les notes que les élèves mettent à sa propre mère, et des enseignants sous la pression d’un site personnel et de votes anonymes.

Le jugement rendu le 3 mars par le TGI de Paris et les conclusions que la Cnil rendra publiques le 6 mars constituent bien des moments capitaux pour notre société.

56 Réponses à “Une société qui « note pour exister »”

1 2 3 6
  1. si le site perdure dit :

    Puisque n’importe qui peut noter n’importe quel nom ,y compris des morts et des absents pour maladie grave , il ne sera pas très grave non plus de trouver dans vos établissements des noms d’avocats des beaux quartiers , notés avec d’excellentes notes .

    pragmatique , non ?

  2. st-cyr dit :

    [Note des modérateurs : bien qu'il soit truffé d'erreurs, nous laissons le commentaire ci-dessous en l'état pour que chacun puisse voir ce qu'un élève lambda ou un adulte peut penser au sujet des professeurs.]

    c’est l’histoire d’un(e) etudiant(e) comme il en a existe et comme il en existera encore ( beaucoup …) :

    bah cet etudiant depuis des annees a malheureusement pour lui des difficultes. Mais de redoublement en rattrapage il a reussi a atteindre le BAC. La bien sur, la premiere tentative fut un echec.. Bah oui..
    Mais l’annee suivante il decroche au prix d’immenses efforts de travail ( entre les series debilisantes a la tele et ses parties de console interminables) le rattrapage au BAC. Miracle de tous les miracles il obtient son BAC!!! ( elle est pas belle la vie??!)

    Ensuite, la faculte.. ( tous ses dossiers de candidature ayant ete ecarte.. pourquoi ??! : allez savoir !)
    Donc notre etudiant, avec son diplome tout neuf, se prepare a pouvoir glader tout un nouveau cycle! Ce qu’il fait avec assiduite !
    Le schema se repete a nouveau : rattrapages, redoublements, ( triche bien souvent !! Quoi??!! Allez dites le ! ca restera entre nous ..) et comme ca jusqu’a la maitrise.
    A cet instant notre etudiant a un eclair de lucidite:
    « Bah vu la quiche que je suis.. j’me vois mal aller bosser surtout que j’ai pas envie ! mais va bien falloir que j’trouve un truc a faire… »
    (reflexion intense)
     » je sais : vais faire faire prof !!, un milieu que j’connais bien, y fait chaud, on se tue pas a la tache, et surtout j’peux faire de la merde sans que personne ne vienne me faire chier !! »
    TATATAAAAA !!!

    Et apres ca, ca fanfaronne aupres des parents en leur disant qu’on pourra jamais rien faire de leur enfant…

    Bien sur, c’est une fiction !!!

  3. Izy (ex Isa) dit :

    Dans le brillant « modèle » social américain, que des officines comme TF1 (entre autres) cherchent à nous imposer à grands coups de propagande, plus d’un adulte sur 100 est emprisonné et la délation est de pratique courante et encouragée par les autorités.
    Le contrôle social bénéficie ainsi du « concours » de tous, au grand bénéfice d’un conformisme terrifiant et d’un consumérisme devenu dictatorial, dont la planète entière est en train d’expérimenter les limites et la calamité.

    Moi, je ne veux pas de ce « modèle » pour la France. Ce n’est pas pour ce « modèle » d’abrutissement médiatique et de servitude de masse que sont morts Jean Moulin, Jean Cavaillès et tant d’autres, qu’ont combattu Jean-Pierre Vernant, René Char, Georges Canguilhem et tous les résistants qui ont voulu garder la digne idée de notre pays.

    Noter pour exister, c’est une pensée qui n’a pu pointer que dans un cerveau d’esclave impuissant. Quelle triste idée de l’existence ! Et que dire de celui qui n’a que cela pour se sentir exister… A quel degré de misère morale sommes-nous donc arrivés si nous acceptons de réduire l’existence à la notation anonyme du voisin ? Cet exutoire pour le ressentiment social est une bien illusoire compensation pour la misère matérielle, l’injustice sociale et la souffrance qu’elles causent, qui n’en serons pas soulagées pour autant parce qu’ »on » aura distribué sa petite note et éprouvé la petite satisfaction de voir abaissés ceux qu’ »on » juge responsables de sa pénible situation : les autres.

    En vérité, la floraison des sites à la Notetobe est l’indice de la créativité débordante des communiquants quand il s’agit d’offrir des hochets à une opinion publique en mal de réflexion critique sur les véritables causes de sa misère. Et une fois de plus, ce sont les jeunes cervelles que les communiquants cherchent d’abord à atteindre. Car dans l’affaire note2be, ce sont les élèves qui au fond sont les premières victimes, d’autant plus victimes qu’elles sont parfaitement inconscientes de l’être. Mais sans doute la conscience leur viendra-t-elle quand leurs noms seront jetés eux aussi en pâture au premier « évaluateur » anonyme venu.

  4. Romain dit :

    @Izy : vivant 6 mois dans l’année aux US en moyenne, je ne peut que rigoler devant un tel ramassi d’inepties. Merci d’égayer mon lundi matin! Merci de faire voir aux lecteurs de ce blog à quel point vous êtes aveuglée par la propagande anti-américaine que vomisse les médias français.

    Quand à l’asservissement médiatique, il est déjà bien présent en France depuis le reigne d’un certain « président » entre 1981 et 1995…

  5. Izy (ex Isa) dit :

    St Cyr … Avec des fictions d’une telle qualité, vous n’êtes pas près de gagner votre vie. C’est invendable. Très mal écrit. Une trame dramatique inexistante. Aucun enthousiasme, aucun idéal, aucune profondeur. Vous êtes complètement passé à côté de votre sujet. Même TF1 n’en voudrait pas.

  6. contrenote2be dit :

    « propagande anti-américaine que vomisse les médias français. »

    Absolument rien d’anti-américain là-dedans.

  7. Romain dit :

    « Dans le brillant “modèle” social américain, que des officines comme TF1 (entre autres) cherchent à nous imposer à grands coups de propagande, plus d’un adulte sur 100 est emprisonné et la délation est de pratique courante et encouragée par les autorités.
    Le contrôle social bénéficie ainsi du “concours” de tous, au grand bénéfice d’un conformisme terrifiant et d’un consumérisme devenu dictatorial, dont la planète entière est en train d’expérimenter les limites et la calamité.

     »

    Propagande anti américaniste de base telle qu’on peut la voir dans tous les médias actuellement. C’est vous les profs, et c’est moi qui doit faire l’explication de votre « prose »?

  8. Izy (ex Isa) dit :

    @ Romain
    Rigolez, Romain. Pendant qu’il en est encore temps. Votre situation de nomade (nanti?) vous permet sans doute de croire souscrire à une vaste liberté de vue. Vous voyez tout depuis votre avion, depuis un horizon bleu et blanc pur, céleste et dégagé. Les inepties, appréciées de ce divin point de vue, c’est bon pour les autres. Mais les rampants qui sont la très grande majorité ont un point de vue nettement plus terre à terre et d’ailleurs aussi, je le note, argumenté.

  9. contrenote2be dit :

    Propagande anti-américaniste maintenant ?

    Romain, vous vous perdez dans les concepts.

  10. NoComprendo dit :

    @ st-cyr
    Autobiographie? Mais vous n’avez pas réussi à obtenir le concours, et vous êtes désormais un peu aigri ?

1 2 3 6

Laisser un commentaire